Révélez le secret de taille de l’oranger du Mexique : astuces pour une robustesse et un entretien bluffants qui vous captiveront !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.




L’oranger du Mexique: guide d’entretien et de taille pour un jardin éclatant

L’oranger du Mexique: guide d’entretien et de taille pour un jardin éclatant

Introduction

L’oranger du Mexique (Choisya ternate) est un buisson à feuilles persistantes qui appartient à la même famille que les agrumes, mais ses fruits ne sont pas comestibles et on en profite surtout au jardin d’ornement tout au long de l’année. Comme son nom l’indique, il est originaire du Mexique et du sud-ouest des États-Unis, mais on le cultive avec succès dans la plupart des régions tempérées de la France, pourvu qu’on sache comment en prendre soin.

Guide d’entretien de l’oranget du Mexique

Plantation et exposition de l’oranger du Mexique

L’oranger du Mexique se plante au printemps ou en automne. Il aime le plein soleil ou la mi-ombre, mais le végétal est assez adaptable en termes d’exposition et type de sol. La terre ordinaire lui convient parfaitement, pourvu qu’elle soit bien drainée, et les situations ensoleillées résulteront en une floraison plus abondante, comme c’est généralement le cas. Le jardin orienté à l’est est idéal pour sa culture.

Est-ce que le Choisya ternate est rustique ?

De plus, ce buisson sublime est relativement tolérant au gel – il est rustique jusqu’à -10 C, voire -12 C et la variété “Aztec Pearl” est à même de supporter jusqu’à -15 °C ! Néanmoins, la plante exotique n’aime pas les vents violents et elle peut souffrir quand elle n’est pas abritée ou protégée par une toile d’hivernage. En France, l’oranger du Mexique pousse bien dans les zones à climat océanique franc ou altéré et les régions près du littoral méditerranéen (les zones USDA 7, 8, 9 et 10).

Lire aussi :  Époustouflant et irrésistible : découvrez la délectable explosion de saveurs de notre poulet épicé cuit à la perfection à la poêle !

Peut-on cultiver l’oranger du Mexique en pot ?

Comme tous les arbustes à fleurs et feuilles persistantes, les jardiniers s’en servent comme plante toute-saison pour leurs massifs et leurs haies, en bordure ou isolé. Il y a aussi des variétés compactes, telles que White Dazzler, qui sont adaptées à la culture en pots et jardinières. À l’exception de la taille de l’oranger du Mexique, il est presque sans entretien, car une fois établi, il est résistant à la sécheresse, aux ravageurs et aux maladies aussi. En fait, selon la Société Nationale d’Horticulture de France, c’est une “plante sans souci” !

Quand tailler l’oranger du Mexique ?

Cet arbrisseau a un joli port en forme de dôme qui dépasse rarement 2.5 mètres dans tous les sens. Tiller l’oranger du Mexique régulièrement permet de l’entretenir entre 1 et 2 mètres tout en préservant sa belle forme arrondie. Mais quand et comment le tailler ? D’habitude, on taille l’oranger du Mexique après sa première floraison en printemps-été, ce qui le fait remonter en fleurs et s’épanouir une fois de plus, en automne. La taille printanière légère est bénéfique pour stimuler la nouvelle croissance et pour conserver sa forme attrayante. Si l’arbuste a été négligé et il est devenu trop encombrant, une taille substantielle doit être effectuée après les derniers gels. On retire toujours tout le bois mort ou endommagé pendant l’hiver. On peut élaguer les jeunes orangers du Mexique jusqu’à 1/3 de leur taille au printemps, ce qui encouragera les nouvelles pousses qui partent de la base de la plante. Ainsi, elles formeront un port touffu et plus dense au fur et à mesure de la croissance de la plante. Les arbustes matures doivent être taillés après la floraison pour conserver une forme arrondie uniforme. Si les branchettes de vos plantes commencent à se dénuder, coupez toutes les tiges principales à environ 20 à 25 cm du sol au printemps une fois le risque de gel passé. Pour ce faire, servez-vous d’un coupe-branches (ébrancheur) pour le bois plus ancien et épais vers le pied et d’une paire de sécateurs pour les branchettes moins dures. Nettoyez bien les outils avant et après la taille de l’oranger du Mexique.

Lire aussi :  Découvrez l'art de sublimer votre décoration intérieure avec des fontaines murales : astuces incontournables pour un espace de vie enchanteur !

Bouturage de l’oranger du Mexique

Pour finir, vous vous demandez probablement quand et comment bouturer l’oranger du Mexique pour le multiplier ? Peut-on le faire par marcotage ? Eh bien, il s’avère que la bonne méthode de bouturage à suivre, comme le reste, n’est pas du tout complexe.


Thomas
Les derniers articles par Thomas (tout voir)
Lire aussi :  5 secrets pour braver le froid et rester au chaud tout l'hiver - Découvrez les astuces indispensables pour une protection optimale !

Laisser un commentaire