Révélations choc : Découvrez les 5 clés incontournables d’une adaptation triomphante !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.

Comment rentrer les plantes à l’intérieur pour une transition en douceur

Dans l’univers du jardinage, en automne, les préparatifs pour l’hiver sont en plein essor. En plus de tous les projets d’hibernation du jardin et du potager, on doit s’occuper des plantes qui séjournent dehors pendant les mois chauds. Sur ce dernier point, d’ailleurs, il y a quelques étapes essentielles à respecter pour effectuer correctement la transition, sans aucun risque pour les végétaux concernés. C’est pourquoi, on vous a concocté un guide avec des pas clés à suivre quand vous décidez de rentrer les plantes à l’intérieur.

Quand rentrer les plantes à l’intérieur ?

Bien logiquement, la réponse à cette question importante varie en fonction de l’espèce végétale. Normalement, la plupart des plantes d’intérieur ne tolèrent pas des températures inférieures à 10°C. Cela veut dire qu’on doit les rentrer à l’intérieur dès que les températures nocturnes descendent en dessous de 11°C.

Dès que les températures nocturnes descendent en dessous de 11°C, on peut retrousser ses manches.

Période d’acclimatation

Certaines des plantes sont très sensibles au changement drastique de leur environnement. Pour éviter donc de leur causer un gros stress thermique, suivi de différents types de dommages et de problèmes, donnez-leur la possibilité de s’acclimater. Ainsi par exemple, si vous avez sorti quelques plantes frileuses à l’extérieur pendant les mois chauds, déplacez-les tout d’abord dans un coin légèrement ombragé toujours dehors. Laissez les plantes dans leur nouvel emplacement pendant quelques jours. Puis, vous pouvez finalement les rentrer à la maison où elles s’accoutumeront plus facilement aux conditions de plus faible luminosité.

Lire aussi :  Transformez vos plafonds avec des idées DIY à couper le souffle ! Cliquez ici pour être ébloui(e) !

Pourtant, il est conseillé d’effectuer un déplacement transitoire au préalable.

Inspecter et traiter les plantes contre parasites

Une des étapes cruciales avant de les accueillir chez vous consiste effectivement à les inspecter très attentivement pour des parasites. Ne pensez surtout pas à sauter cette opération ! Sinon, vous mettrez sous risque toutes vos plantes d’intérieur ! Voici quelques options convenables pour nettoyer les plantes.

Inspecter et traiter les plantes contre parasites est une des étapes les plus importantes dans ce processus.

Bain de savon et d’huile de neem

L’alternative la plus efficace pour traiter les plantes contre les parasites consiste à leur donner un bain. Plus concrètement, il s’agit de les tremper entièrement dans une solution d’eau mélangée avec du savon et de l’huile de neem. Plongez attentivement chaque végétal, la tête en bas, pour que l’eau couvre complètement les feuilles. Puis, plongez le pot entier et gardez la plante sous l’eau jusqu’à ce que les bulles d’air arrêtent de se former.

L’huile de neem est un allié naturel contre les insectes.

Laver les plantes généreusement à l’aide du tuyau

La variante numéro 2 pour nettoyer les plantes avant leur retour à la maison est le jet d’eau. À l’aide du tuyau, arrosez soigneusement le feuillage en travaillant feuille par feuille sans oublier de retourner les feuilles. Très souvent, les insectes ont tendance à se lover sur le dessous des feuilles.

Nettoyage esthétique

En plus du bain rafraîchissant et déparasitant, il convient également d’effectuer un nettoyage sur le plan esthétique. Ainsi, si vous remarquez des fleurs fanées ou des feuilles mortes, supprimez-les. Si besoin, vous pouvez également tailler certaines plantes qui s’apprêtent à une telle manipulation. Retirez aussi toute feuille abîmée ou malade, idéalement en la coupant avec un outil désinfecté.

Lire aussi :  Où Trouver des Boîtes de Déménagement au Meilleur Prix? Découvrez la Révélation qui vous Épatera!

Rempotage éventuel

La chaleur, le soleil et en général, les conditions météo favorables d’été, peuvent booster la croissance des plantes. C’est pourquoi, on vous conseille de faire attention également à ce point. Certaines d’entre elles peuvent avoir besoin d’un rempotage avant de les hiverner. Pour mieux juger la situation, inspectez tout simplement le dessous de chaque pot. Si vous remarquez des racines qui sortent à travers les trous, c’est un signe évident de la nécessité d’un pot plus grand. Du coup, n’optez pas pour un rempotage drastique. Idéalement, cette mise à jour se réalise avec un pot légèrement plus grand (le plus souvent, de la taille suivante).

Si besoin, rempotez les plantes qui demandent un pot plus grand.

Arrêter la fertilization et diminuer l’arrosage

Ordinairement, le changement de l’environnement et surtout la plus faible luminosité exerce un certain impact sur le comportement des plantes pendant les premiers jours après le déplacement. Ainsi par exemple, vous pouvez remarquer une chute des feuilles. Du coup, ne prenez pas cela comme un signe de soif ou de faim. En effet, en ce moment, il est important de mettre en pause la fertilisation jusqu’au printemps. Aussi, prévoyez des arrosages moins fréquents. Une fois le temps froid et le manque de soleil fort sur l’horizon, les plantes n’ont pas besoin de tant d’eau. Sans mentionner que la plupart d’entre elles entre en repos végétatif. Donc, gardez le sol humide mais faites attention à ne jamais le laisser détrempé.

Arrêter la fertilisation en hiver et diminuer la fréquence d’arrosage.

Lire aussi :  La méthode infaillible pour congeler des tomates et les savourer toute l'année !
Thomas

Laisser un commentaire