Protégez vos jeunes arbres du gel avec ces mesures essentielles pour éviter les dégâts ! Atteignez des résultats incroyables grâce à ces astuces imparables !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.

Comment protéger les jeunes arbres du gel

On dit que chaque personne devrait planter au moins un arbre dans sa vie… Et véritablement, il y a quelque chose de tellement satisfaisant et apaisant dans cette action. Pourtant, une fois plantée, ce jeune végétal, encore très sensible et vulnérable, requiert des soins appropriés pour se développer en toute sécurité. Cela est surtout valable à l’approche de la saison froide. Si le sujet préoccupe vos pensées en ce moment, vous êtes tombés au bon endroit ! Aujourd’hui, on vous présente notre guide comment protéger les jeunes arbres du gel.

Le moment actuel est une période très favorable pour la plantation de certains arbres. En effet, on vous a déjà donné quelques idées de quels arbres fruitiers planter en novembre. En ce qui concerne leur entretien, de manière générale, on traite les jeunes arbres plus soigneusement que les arbres matures en raison de leur sensibilité plus forte. Ci-dessous, on vous partage les mesures adéquates à envisager pour aider vos jeunes arbres à mieux passer leur premier hiver.

Zoom sur les meilleures idées comment protéger les jeunes arbres du gel

1. Arrosage adéquat au préalable

Les mesures de protection commencent bien avant l’arrivée des grands gels. En effet, un des préparatifs les plus importants consiste à effectuer un arrosage régulier au préalable. Autrement dit, gardez le sol suffisamment humide avant que le sol gèle. Pourquoi c’est primordial ? Puisque, en effet, les arbres qui reçoivent un apport en eau adéquat deviennent plus forts et peuvent résister plus facilement aux gels. Aussi, le sol humide a la capacité d’absorber mieux la chaleur à la différence de la terre sèche.

2. Paillage d’automne

Une autre pratique efficace est le paillage contre le gel. En peu de mots, il s’agit de couvrir le sol autour de la base des plantes d’une matière (le plus souvent organique). Cette couche d’environ 4 pouces scelle ainsi l’humidité et sert comme une sorte d’isolation des racines contre le froid. En plus des actions qu’on vient de citer, celui-ci empêchera les racines des jeunes arbres de sortir au-dessus de la surface du sol. Cela arrive généralement après une alternance de gel, puis de dégel à maintes reprises. Si les racines arrivent à monter sur la surface du sol, vous pouvez imaginer les dangers qui en découleront. Si exposées aux intempéries du climat hivernal, leur avenir ne serait pas prometteur.

3. Abriter les arbres en pot

Vous cultivez certains jeunes arbres en pot ? Dans ce cas, si les conteneurs sont manipulables à la main, vous pouvez les abriter à l’intérieur lors des gels. C’est une alternative convenable surtout pour les espèces plus fragiles comme celles qui sont d’origine tropicale. Par contre, si vous n’avez pas assez d’espace à la maison, il est possible de les installer dans un coin abrité comme le garage, par exemple. L’option de dernier secours, si le déplacement sous abri n’est pas envisageable, consiste à déplacer les pots près d’un mur de la maison. Généralement, la chaleur à l’intérieur maintient cette zone légèrement plus agréable et chaude.

4. Installer une couverture convenable

Incontestablement, la technique de protection la plus populaire est l’installation d’une couverture. Il existe différents matériaux appropriés à utiliser pour ces fins. Les toiles de jute, les bâches ou les nattes sont parmi les solutions les plus utilisées. Ainsi, la couverture protège les arbres tout en retenant la chaleur. D’ailleurs, faites attention à la taille de la protection choisie. Elle doit être suffisamment large pour couvrir tout l’arbre jusqu’au sol. En même temps, elle ne doit pas toucher les branches. Vous pouvez vous aider des piquets en bois ou même ajouter une structure en bois pour mieux fixer la couverture et limiter ainsi le contact avec l’arbre. Dès que les températures montent et que le gel est parti, vous pouvez enlever la couverture pour fournir de l’air et de la lumière aux plantes.

5. Ne pas oublier les tuteurs

En principe, les jeunes arbres sont moins stables que les plantes adultes. Ainsi, si exposés aux intempéries (vent très fort, neige et glace), ils peuvent se casser. Pour les maintenir droits et stationnaires, il serait donc sage d’ajouter des tuteurs.

Penser à l’ajout des tuteurs pour stabiliser les jeunes arbres et éviter les dommages.

En suivant ces conseils et en prenant soin de protéger vos jeunes arbres du gel, vous augmentez leurs chances de survie pendant les mois d’hiver. Alors, n’oubliez pas de leur accorder toute l’attention dont ils ont besoin pour grandir et prospérer. Et souvenez-vous, chaque arbre planté est une contribution précieuse à notre environnement.

Thomas

Laisser un commentaire