Fraises en octobre : La super astuce pour un repiquage automnal réussi !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.

Plantation de fraisiers en automne ou au printemps : quel est le meilleur choix ?

De nombreux jardiniers évitent la plantation des fraisiers en automne. C’est parce qu’ils croient que les gels ou la neige vont perturber leur récolte. Quelle option pour une plantation en automne ou au printemps ? Chacune des deux a ses avantages et ses inconvénients. Mais il est très important à noter que les fraisiers supportent même la neige. S’ils sont bien paillés, ils résistent assez bien aux basses températures. Donc ayant repiqué vos fraisiers en automne, vous allez profiter d’un nombre d’avantages. Mais est-il trop tard pour des fraisiers en octobre ? Non, et on vous explique pourquoi après avoir consulté nos jardiniers expérimentés. Vous allez avoir des fruits précoces dès le début du printemps prochain.

Avantages de la plantation à l’automne

Les fraisiers ne sont pas particulièrement capricieux vis-à-vis de la zone géographique et de la saison. Comme on l’a déjà mentionné ci-dessus, si vous plantez vos fraisiers à l’automne, vous allez récolter vos fruits dès le printemps. Mais si vous plantez les pieds de jeunes fraisiers au printemps, vous ne verrez leurs fruits que l’année suivante. Il n’y a pas que cela comme avantages. Ils s’ensuivent d’autres encore :

  • À l’automne, le sol est encore chaud, ce qui veut dire que vos plants s’enracinent beaucoup mieux.
  • Pour la même raison et parce que le soleil est encore fort pendant les journées, les plants poussent vite.
  • Vous disposez d’un large choix de variétés en automne.
  • En même temps, les pieds de fraisiers demandent moins de soins.
  • Planter les plants en automne vous garantit non seulement une récolte plus abondante, mais vous aurez aussi des plantes plus saines et vigoureuses.
  • Les travaux au jardin sont moins nombreux en automne, ce qui vous permet de payer beaucoup plus d’attention à vos fraisiers.
  • Les fraisiers ne craignent pas ni le froid, ni le gel.
Lire aussi :  Transformez votre décoration de Noël avec un simple verre à pied en une idée de génie qui va vous épater ! Cliquez pour découvrir cette astuce révolutionnaire !

Est-il trop tard pour planter des fraises ? Il n’y a pas d’avis unique sur la plantation automnale des fraisiers. Mais en principe, la meilleure saison commence par mi-août et finit mi-octobre. Même, la meilleure période est entre le 10 et le 15 octobre. Selon certains jardiniers expérimentés, elle peut se faire même fin novembre. En automne, vous profitez des précipitations pour vos nouvelles plantes, avant les gels et le temps froid.

Quelles variétés de fraises préférer ?

N’utilisez que des plantes que vous avez achetées dans une pépinière, leurs qualités étant meilleures que le matériel conservé. Celui récolté au printemps précédant est plus adapté à la plantation printanière. Il lui prend beaucoup plus de temps pour la production, 6 à 8 semaines, ce qui fait le milieu de l’hiver. Tenez en tête qu’il existe des fraisiers qui fructifient quelques fois en saison, et d’autres, qui ne sont récoltés qu’une fois par an. Vous aurez un grand choix pour avoir de grosses fraises.

Avant de choisir les variétés, vous avez à prendre en compte un tas de choses :

  • Choisissez du sol léger, bien aéré, riche en nutriments et sans excès d’eau.
  • Vous avez à le fertiliser avec du compost ou de fumier bien décomposés.
  • L’endroit où vous allez planter vos fraisiers doivent se trouver à proximité d’une source d’eau.
  • Paillez les pieds des fraisiers pour les prévenir des gels et du froid.

Planter des fraises en automne

Il y a quelques astuces pour la meilleure plantation des fraisiers. Deux jours avant la plantation, arrosez bien votre sol. S’il y a eu des précipitations, il vous faut attendre que la terre devienne sèche. Le jour de la plantation, humidifiez bien les nids sol avant la plantation. Ils doivent avoir une profondeur de 10 à 15 cm et une distance de 30 à 40 cm l’un de l’autre.

Lire aussi :  Transformez un simple rouleau de papier toilette en un rond de serviette chic et tendance ! Découvrez comment créer votre propre accessoire de table fait maison en un clin d'œil.

Plantez les plants d’une telle manière que leurs racines s’y installent librement. Surveillez à ne pas les planter trop profondément, mais aussi à ne pas les laisser en hauteur, car les plantes vont geler en hiver. La meilleure façon est que les feuilles inférieures soient au niveau du sol. Il y a des jardiniers qui placent deux plants dans un même trou. Leur idée est que si l’un ne prend pas racine, l’autre poussera bien. Si les deux s’enracinent, vous aurez deux fois plus grande récolte. Saupoudrez légèrement de terre les racines des plants, pressez soigneusement la terre après la plantation et paillez vos fraisiers. Vous avez besoin d’un sol humide, mais non inondé.

Si vous avez fait la plantation correctement, il n’y a plus besoin de grands efforts de votre part. Le paillage protège vos fraisiers des mauvaises herbes et des ravageurs. S’il y a de la neige, elle sera encore une fois couverture chaude pour les protéger du froid et leur fournir de l’humidité. Si l’hiver est trop froid, vous pouvez les protéger avec une couche de tourbe pour absorber l’eau. Il ne vous faudra que d’attendre les premiers fruits précoces dès le printemps.

Thomas
Les derniers articles par Thomas (tout voir)
Lire aussi :  Découvrez l'irrésistible délice des lasagnes roulées aux champignons et aux saucisses sur Le-Manifeste.fr - Un festin pour les papilles garantit!

Laisser un commentaire