Découvrez les plantes incontournables à ajouter immédiatement dans votre jardin pour une explosion végétale !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.

Protéger ses plantes du jardin en automne : quel paillage choisir ?

Protéger ses plantes du jardin en automne : quel paillage choisir ?

Les journées raccourcissent et les températures baissent, pensez à protéger vos plantes du jardin. Le paillage est un moyen efficace contre le gel et les fluctuations atmosphériques, et pour garder l’humidité du sol. Quelques plantes ont absolument besoin de cette couche protectrice. Quel paillage en automne choisir et comment le mettre en place pour ces espèces végétales plus sensibles au froid ? Les recommandations des jardiniers expérimentées vous guideront dans votre choix et la mise en pratique.

Quel paillage en automne ? Types de paillage, caractéristiques et mise en œuvre

Le paillage d’origine naturelle est fréquemment utilisé en automne. En fonction de votre région, le choix se portera vers le type qui possède des caractéristiques spécifiques parmi les feuilles mortes, la paille ou le compost. Voyons de plus près chacun et comment bénéficier au maximum de ses atouts.

Les feuilles mortes sont un paillage gratuit, naturel et en abondance en automne

Ne vous pressez pas de jeter ou brûler les feuilles mortes, sauf si elles ont des traces de champignons qui ont la tendance d’hiverner et se repeindre dès l’arrivée des beaux jours au printemps. C’est un scénario possible, mais en général, les feuilles mortes sont un excellent paillage pour les plantes en automne. De plus, en se décomposant, elles fournissent des nutriments au sol.

Trois critères d’utilisation à garder en tête quand vous les utilisez en paillage :

  • Les feuilles mortes peuvent compléter le bac à compost
  • Déchiquetez ou hachez les feuilles mortes pour former un paillis qui protège, mais qui respire. Une meilleure répartition au sol en résulte et vous éviterez la formation d’une barrière étanche à l’eau et à l’air.
  • Choisissez des feuilles mortes qui ne sont pas trop éparses ou trop épaisses. Dans le deuxième cas, elles peuvent créer une barrière étanche. Ce n’est pas le but recherché. Dans le cas contraire, si elles sont trop éparses, la protection contre le froid ne sera pas suffisante.
Lire aussi :  La méthode infaillible des grand-mères contre le coton aspiré : l'astuce qui dépasse toutes les attentes !

Les feuilles mortes en paillage sont à double tranchant pour les plantes à racines peu profondes. Elles peuvent protéger efficacement contre le froid, mais également favoriser les maladies fongiques en créant un environnement chaud et humide. Les feuilles mortes sont utilisées mélangées à d’autres déchets verts.

Paille

Le paillage de paille est couramment utilisé en jardinage. Il suffit d’étaler une couche de 5 à 10 cm autour des plantes. Elle ne doit pas recouvrir les tiges ou les feuilles. Un étalement uniforme aura plus d’effet contre le froid et c’est très pratique pour couvrir de grandes surfaces du jardin.

Quelques avantages la caractérisent, mais aussi des inconvénients.

Avantages :

  • La paille est disponible et facile à trouver. Même en grandes quantités, les coûts sont minimes.
  • Son poids léger facilite le transport.
  • L’air enfermé dans les fibres végétaux isole du froid et évite la vaporisation rapide de l’humidité nécessaire aux plantes.

Inconvénients :

  • Elle peut être balayée facilement dans un endroit avec des vents forts.
  • Elle peut attirer des rongeurs qui cherchent un abri en raison des graines de mauvaises herbes qu’elle contient.
  • Elle peut s’agglutiner dans des conditions humides.

La paille en paillage est pratique et économique, très efficace en protection contre le froid. Veillez tout de même qu’elle ne soit pas trop compacte.

Compost

Le compost non seulement protège les plantes, mais améliore considérablement l’état de santé du sol. Ce n’est secret pour personne qu’il est riche en nutriment et favorise la croissance des plantes. Il a ses avantages et ses inconvénients aussi.

Avantages :

  • Le compost est riche en nutriments et en ajoutant des microorganismes, il contribue à la santé du sol. Vous pouvez fabriquer du compost vous-même avec les déchets verts de votre jardin et les déchets organiques de votre nourriture.
Lire aussi :  La méthode simple et infaillible pour propager vos sansevierias à la maison !

Inconvénients :

  • Produire votre propre compost prendra du temps.
  • Il peut attirer des insectes et des nuisibles avant d’être complètement mur.
  • Il est plus difficile à trouver en grandes quantités, comparé à d’autres paillages, et cela beaucoup plus coûteux.

Ajoutez tous vos déchets organiques ménagers au compost. Si vous avez choisi d’utiliser le compost en paillage, étalez-le en couche de 2 à 3 cm autour des plantes en évitant les tiges et les feuilles.

Plantes qui nécessitent un paillage et le type recommandé

Certaines plantes sont plus sensibles aux fluctuations des températures automnales. Voici les espèces qu’il faut protéger à l’arrivée du froid :

  • Fraisiers : Le type de paillage recommandé pour les fraisiers est la paille, mais les feuilles mortes et le compost sont appropriés aussi.
  • Laurier-sauce : Pour le laurier-sauce, les branches et de feuilles mortes déchiquetées lui conviennent parfaitement.
  • Plantes méditerranéennes : Les petits cailloux et les écorces de pin sont parfaits pour les plantes méditerranéennes.
  • Rhododendrons et azalées : Les copeaux de bois protégeront les rhododendrons.

L’application du paillage suit quelques pas qu’il faut respecter pour être efficace. En fonction du type utilisé, l’épaisseur varie, mais les gestes sont les mêmes :

  • Nettoyez tout d’abord les feuilles et le débris secs qui se trouvent autour des plants.
  • Taillez les plantes en nettoyant les tiges en excès pour ne laisser que les parties les plus saines.
  • Appliquez une couche variable autour de chaque plant en fonction de l’espèce et du paillage. Elle peut varier de 2 à 10 cm.
  • Évitez de toucher directement les feuilles et les tiges.
  • Limitez la compacité de la couche et il ne vous reste que laisser vos plantes se reposer bien au chaud. Le paillage est une sorte de vêtement pour elles.
  • Surveillez l’état du paillage et renouvelez si cela est nécessaire.
Lire aussi :  La recette suprême pour des roulés irrésistiblement moelleux : Découvrez les secrets de réussite de notre pâte à biscuits divine sur Le-Manifeste.fr !

Finalement, on peut dire que la mise en place du paillage est un processus extrêmement simple à condition de respecter quelques règles de base. Maintenant, vous savez tout pour protéger efficacement vos plantes du froid.

Thomas

Laisser un commentaire