Découvrez les 5 arbustes interdits qui détruiront votre jardin – Éloge captivant d’une mise en garde essentielle pour tous les amoureux de la nature

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.




Les arbustes à éviter pour une haie parfaite


Les arbustes à éviter pour une haie parfaite

Quels sont les arbustes déconseillés de plantation au jardin

L’automne étant la saison où l’on plante les arbustes, tout le monde est en train de chercher les meilleurs sujets pour une haie. Et tandis que l’on mise souvent sur des arbustes persistants à croissance rapide et faciles d’entretien, il y a certains sujets qui offrent peu d’avantages. Pour vous aider, l’on a élaboré une petite liste des 5 arbustes à ne jamais planter au jardin pour éviter de se casser la tête.

La tanaisie

Très populaire de par sa floraison jaune, la tanaisie est une plante rustique qui s’inscrit parfaitement dans les paysages champêtres. Son feuillage, rappelant celui des fougères, est un atout décoratif supplémentaire. Bien qu’elle soit également un excellent insectifuge, la tanaisie commune est toxique pour l’homme. Ingérée en grandes quantités, elle peut même être mortelle pour celui-ci. Sinon, la thuyone – composée chimique contenue dans la tanaisie, peut provoquer des dermatites au contact. Par ailleurs, la tanaisie est encore très envahissante, suite à sa propagation rapide et à sa belle résistance. Sa hauteur et densité peuvent aussi présenter un inconvénient pour l’autre végétation qui se voit couper l’accès au soleil.

Le troène

On ne dit pas qu’avoir un troène dans sa cour ou dans son jardin est quelque chose de mauvais. Enfin, pas mal de personnes réussissent leurs troènes à la perfection. Cependant, il faut avoir la main verte, car cet arbuste demande pas mal d’entretien. Pour ce qui est de taille surtout, vous devez intervenir au moins deux fois par an (voire trois ou quatre), comme cet arbuste a tendance à pousser bien vite. En le taillant régulièrement, vous réussiriez de maintenir la forme et le caractère esthétique et ordonné de cet arbuste à croissance vertigineuse. Or, si vous misez sur une haie persistante sans entretien, il vaut mieux éviter le troène.

Lire aussi :  Le balayage automnal qui ravive votre beauté après 50 ans en 2023 ! Découvrez notre choix époustouflant qui attirera tous les regards !

Le sumac vinaigrier

Parent du sumac vénéneux, le vinaigrier est aussi très toxique et peut conduire à des réactions allergiques assez désagréables. Les démangeaisons sont assez intenses et difficiles à maîtriser. Si vous vous grattez en plus, vous favoriseriez leur propagation à travers l’épiderme. Une autre chose qui pose problème, c’est aussi son caractère vigoureux et envahissant du sumac, dont les longs rhizomes peuvent devenir impossibles à éradiquer.

Le chèvrefeuille arbustif

Recherchés pour leur feuillage luisant et dense, les chèvrefeuilles arbustifs (Lonicera) sont des arbustes à croissance rapide qui s’adaptent avec aisance à n’importe quelles conditions de vie. Ceci étant dit, leur propagation par des graines et des racines est en mesure de ravager la végétation environnante. Ce genre de chèvrefeuille est alors en mesure d’envahir votre jardin en un rien de temps, sans se soucier de vos beaux massifs ou plates-bandes. Ni un soleil trop fort, ni un manque de lumière, ni une humidité excessive, ni encore moins une sécheresse ne pourra l’arrêter.

Le buisson ardent

Bien que le buisson ardent (ou Pyracantha) soit très ornemental par son feuillage flamboyant à l’automne, il est déconseillé de le planter. Là de nouveau, il s’agit de soucis d’entretien, pareils à ceux chez le troène. Suite à la croissance rapide et incontrôlée, le buisson ardent se doit d’être taillé régulièrement. Donc, si vous n’êtes pas prêts à retrousser les manches pour subvenir à ses besoins, il suffit d’éviter de le planter. Ce qui plus est, le Pyracantha est fort toxique pour les chiens et les chats.

Lire aussi :  La salade de lentilles aux tomates cerises et à la feta : un festin santé et exquis qui ravira vos papilles !


Thomas
Les derniers articles par Thomas (tout voir)

Laisser un commentaire