Comment conserver les chrysanthèmes après la Toussaint ?

Découvrez le secret caché pour prolonger la beauté des chrysanthèmes bien après la Toussaint – Vous ne devinerez jamais cette astuce incroyable !

Photo of author
Written By Thomas

Bienvenue sur "le-manifeste.fr" ! Je suis un expert des choses à manger et à éviter, et j'adore partager mes connaissances et mon expérience sur ces sujets. J'ai créé ce blog pour aider les gens à prendre de meilleures décisions alimentaires, en leur fournissant des informations fiables et en les informant des pièges à éviter.




Comment conserver les chrysanthèmes après la Toussaint?

Comment conserver les chrysanthèmes après la Toussaint ? En pot ? En pleine terre ? On vous dit comment !

La tradition des chrysanthèmes

La tradition des chrysanthèmes sur les tombes nous vient du premier anniversaire de l’armistice, le 11 novembre 1919. C’est à ce moment-là que Clemenceau aurait demandé aux français de fleurir les tombes des soldats tombés pendant la première guerre mondiale. Ainsi, les chrysanthèmes sont devenus les fleurs de l’automne associées à la Toussaint. À raison puisque ce sont des plantes qui fleurissent tard dans l’année et peuvent résister à un gel modéré. Savez-vous qu’elles peuvent être conservées et refleurir l’année suivante. En pot ou en pleine terre, c’est possible et on vous dit comment en prendre soin en hiver.

En pot

Vous avez des parterres de pots de chrysanthèmes de toutes formes et de toutes couleurs sur votre balcon ou sur la terrasse ? Que faire quand le froid pointe le bout de son nez ? En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les chrysanthèmes ne vont pas rester longtemps en fleurs durant la saison froide. S’il est vrai que les premières gelées vont avoir raison d’eux, ne paniquez pas pour autant et ne les jetez pas à la poubelle dès qu’elles perdent leurs fleurs. La fin de l’automne est le moment idéal pour les protéger et les mettre à l’abri avant que les premières gelées arrivent. Pour ce faire, procédez de la façon suivante :

  • supprimez les fleurs fanées
  • rabattez les tiges abimées
  • remisez ces pots au garage

Il est primordial que ce lieu soit frais mais sans humidité excessive ni trop forte luminosité. Croyez-nous, au printemps, il vous sera possible, les dernières gelées passées, de rempoter les chrysanthèmes dans une nouvelle terre fertile, fraîche, bien drainée. Prenez le temps de les réacclimater progressivement au soleil afin que les jeunes pousses ne grillent pas. Ici deux options s’offrent à vous : les remettre en pot ou les mettre en terre. À vous de choisir !

En pleine terre

Félicitations pour vos jolis parterres colorés pleins de chrysanthèmes ! Protégez-les toutefois du gel pour en profiter au retour des beaux jours. Malgré leur rusticité, il faut prendre vos précautions, surtout la première année. En région à climat doux, déposez un épais paillis de feuilles au pied des chrysanthèmes. Ceci pour protéger la souche tout en continuant à profiter des fleurs au maximum. Pour cela, supprimez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles. Pensez aussi à couper les tiges abimées et défleuries. De même, rajoutez du paillage de feuilles pour les recouvrir durant tout l’hiver. En mars, pour laisser la place aux nouvelles, rabattez les tiges desséchées au ras du sol. En ce qui concerne les régions plus rigoureuses, les parterres de chrysanthèmes encore fleuris peuvent être protégés par un bon voile d’hivernage dès le mois de novembre. Ainsi, la floraison sera sous protection rapprochée un peu plus longtemps. Autre option possible : rabattez les tiges défleuries à 15 cm maximum et recouvrez le massif d’un épais paillis de feuilles mortes. Gardez à l’esprit que si les parties aériennes auront des difficultés à survivre, les chrysanthèmes repartiront de plus belle au printemps en partant de la souche. Disposez un voile d’hivernage en cas de fortes gelées avant de découvrir les massifs de chrysanthèmes, développant leurs nouvelles tiges à l’arrivée de la belle saison. Et si vous en faisiez des boutures ?

Boutures de chrysanthèmes

Vous le saviez déjà non ? En effet, faire des boutures de chrysanthèmes vous permettra d’obtenir de nouvelles plantes ! Si généralement cette opération s’effectue en début de printemps, courant avril-mai, sur des rameaux bien verts, c’est-à-dire des boutures herbacées, il est aussi possible, selon les conditions météorologiques, de diviser les chrysanthèmes en plusieurs éclats. Pour cela, il vous faudra d’abord les rempoter dans un pot en les arrosant comme il faut la première fois. Vous voulez un nouveau massif au plus vite ? Pas de souci, plantez le pot en pleine terre et vous obtiendrez un massif dès l’automne.


Thomas

Laisser un commentaire